dimanche 8 février 2015

CITATION de MÈRE TERESA


1 (561x408, 63Kb)


CITATION  de   MÈRE TERESA   



 Se connaître nous fait plier le genou, posture indispensable à l'amour. Car la connaissance de Dieu engendre l'amour, et la connaissance de soi engendre l'humilité.


De bonnes paroles peuvent être brèves et faciles à dire mais leur écho est véritablement éternel.


Ne vous imaginez pas que l’Amour, pour être vrai, doit être extraordinaire.



On ne peut pas faire de grandes choses - rien que des petites avec un immense amour.


La vie est une chance, saisis-la.



Insistons sur le développement de l’amour, la gentillesse, la compréhension, la paix. Le reste nous sera offert.



Dieu est l’ami du silence. Les arbres, les fleurs et l’herbe poussent en silence. Regarde les étoiles, la lune et le soleil, comment ils se meuvent silencieusement.



Le manque d’amour est la plus grande pauvreté.



Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan. Mais si cette goutte n’existait pas dans l'océan, elle manquerait.



Nous ne saurons jamais tout le bien qu'un simple sourire peut être capable de faire.



C'est en revêtant le Christ que l'on peut le plus apporter de charité aux autres.



La solitude et le sentiment de n'être pas désiré sont les plus grandes pauvretés.



La plus grande souffrance est de se sentir seul, sans amour, abandonné de tous.



Ce qui compte ce n'est pas ce que l'on donne, mais l'amour avec lequel on donne.



Si tu juges les gens tu n’as pas le temps de les aimer.



Pour ce qui est de l'argent, il viendra bien : si nous cherchons d'abord le royaume de Dieu, le reste sera donné par surcroît.


Si nous sommes pleins du péché, Dieu ne peut nous remplir, car Dieu lui-même ne peut remplir ce qui est plein. Voilà pourquoi nous avons besoin du pardon : nous nous vidons, et Dieu nous remplit de lui-même.



Nous vivons au milieu d’une mer de pauvreté. Néanmoins on peut réduire cette mer. Notre travail n’est qu’une goutte dans un seau, mais cette goutte est nécessaire.



Si vous ne pouvez pas nourrir cent personnes, nourrissez-en au moins une.


Conquérons le monde avec notre amour. Entrelaçons nos vies, tissons-les des liens du sacrifice et de l'amour, il nous sera possible de conquérir le monde.



Donne tes mains pour servir et ton coeur pour aimer.



Le silence du coeur t'est nécessaire afin d'entendre Dieu partout - dans la porte qui se ferme, la personne qui te réclame, les oiseaux qui chantent, et les plantes, et les animaux.



Ce qui me scandalise, ce n'est pas qu'il y ait des riches et des pauvres : c'est le gaspillage.






                                                                                                                   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire